Lorsque l’on réfléchit au meilleur poste de travail cloud pour son environnement VDI, on a en général 2 options : client léger ou client zéro. Ces deux types de poste de travail sont globalement basés sur le même type de matériel, bien que les clients zéro ne nécessitent que peu ou pas d’espace disque, car ils sont conçus sur mesure pour une seule application (Citrix, VMware Horizon, Nutanix Frame, Microsoft AVD ou Windows 365, etc.).
Aujourd’hui, concentrons-nous un peu sur le client Zéro et voyons en quoi il se démarque du client léger.

Qu’est-ce qu’un client zéro ?

Un client zéro est un poste de travail spécialement conçu pour accéder à des espaces de travail virtuels ou cloud. Il est configuré pour prendre en charge une seule application spécifique et un seul protocole de bureau à distance (Microsoft RDP, Citrix ICA/HDX, Teradici PCoIP, VMware Blast, etc.). Ainsi, vous démarrez le client zéro directement sur l’application pour laquelle il est conçu. Par exemple, si vous exécutez Citrix, en allumant le client zéro, vous démarrerez directement dans l’écran de connexion de Citrix Workspace. Cela le rend très sécurisé et ne nécessite qu’un minimum de ressources matérielles.

Existe-t-il un client Windows zéro ?

Il n’existe pas de client Windows Zéro. Les clients zéro utilisent en général le système d’exploitation le plus léger possible, nécessitant un minimum de ressources matérielles. Les clients zéro fonctionnent souvent avec des systèmes d’exploitation basés sur Linux. Bien que Windows 10 IoT existe en tant que version allégée de Windows, il s’agit en fait d’un système d’exploitation client beaucoup plus lourd que les options basées sur Linux.

Quel est le degré de flexibilité offert par les clients zéro ?

Les clients zéro sont conçus pour n’exécuter qu’une seule application à la fois. Si vous devez exécuter, disons, RDS et VMware Horizon à partir du même poste de travail, c’est d’un OS client léger, et non client zéro, dont vous aurez besoin.

Quel type de matériel utilise un client zéro ?

Les clients zéro sont devenus populaires grâce au concept de « system on the chip (SoC) », consistant à mettre le système d’exploitation entier sur une puce. C’est une fonctionnalité très intéressante du point de vue de la sécurité et du point de vue de la vitesse de démarrage. Toutefois, elle ne permet pas une grande flexibilité du système d’exploitation. Un matériel de type SoC comme le client zéro standard offre un nombre très limité de cas d’usage. Le client zéro ne propose qu’un protocole spécifique, et les modifications logicielles ne seront pas possibles par la suite. C’est pourquoi de nombreux constructeurs ont commencé à publier des clients zéro n’étant plus basés sur le SoC, et non liés à un matériel spécifique. Avec cette nouvelle génération de clients zéro logiciels, on accède à un niveau de flexibilité inédit, permettant de prendre en charge différents systèmes d’exploitation et protocoles.

De quelles spécifications matérielles ai-je besoin pour un client zéro ?

Tout comme un client léger, les spécifications du client zéro dépendent de nombreuses variables telles que le nombre d’applications que vous exécuterez dans votre environnement VDI, l’utilisation ou non d’applications graphiques, les fréquences de renouvellement d’applications, l’utilisation d’outils de vidéoconférence comme Teams ou Zoom etc. Bien que les clients légers consomment moins de ressources que les PC, ils nécessitent tout de même quelques ressources minimales en local. Les clients zéro peuvent comporter des processeurs Raspberry Pi, des processeurs quadricore, varier de 2 Go à 8 Go de RAM… Selon le cas d’utilisation, plus ou moins de ressources seront nécessaires. Vous devez également considérer les périphériques que vous allez brancher à votre poste de travail : moniteurs, casque, webcam, clavier, souris, lecteur de carte, etc.

Puis-je créer mon propre client zéro à partir de mon matériel existant ?

Absolument. Il existe des solutions de conversion qui vous permettent de transformer votre PC en client zéro comme ZeeTransformer.

Qu’est-ce qui est le plus rapide, les clients zéro ou les clients légers ?

Les clients zéro sont légèrement plus rapides lors du démarrage, car contrairement au client léger, ils n’ont qu’une seule application à exécuter. Avec un client léger, vous pouvez avoir plusieurs applications à exécuter lors du démarrage, ce qui rallonge le temps de mise en route d’autant. Cela dit, de nombreux fournisseurs proposent un outil de gestion qui permet de préprogrammer les délais de démarrage.

Le facteur de forme des clients zéro est-il différent de celui des clients légers ?

Il n’y a pas de différence de forme entre un client léger et un client zéro. Généralement, ce sont de petits appareils qui pèsent à peine plus d’un kilo. Ils sont sans ventilateur et par conséquent complètement silencieux. Généralement, ils peuvent être montés à l’arrière de l’écran, permettant ainsi de désencombrer les bureaux. Les clients zéro peuvent également prendre la forme d’ordinateurs portables ou d’appareils tout-en-un (moniteur et PC combinés). Même les anciens PC peuvent être transformés en clients Zéro. Cela dépend vraiment du système d’exploitation exécuté. Selon l’appareil, il y aura également différentes options de périphériques (USB, port COM, wifi, RJ 45, HDMI, Display Port, etc…).

Un client zéro est-il plus sécurisé qu’un client léger ?

Oui, un peu plus. Parce qu’un client zéro comporte moins d’applications qu’un client léger, la surface d’attaque est diminuée d’autant. Cependant, un client léger reste également assez sécurisé car utilisant, comme le client zéro, des systèmes d’exploitation en lecture seule.
Par ailleurs, comme l’utilisateur n’a pas accès au système d’exploitation local dans un client zéro, il ne peut accéder à aucun site Web susceptible de présenter un risque de sécurité pour le terminal en lui-même.

ZeeTim vous laisse choisir !

Avec ZeeTim, vous pouvez choisir entre client zéro et client léger via le même système d’exploitation. En quelques clics, via l’outil de gestion ZeeConf, vous pouvez configurer un appareil en client zéro ou client léger. Vous pouvez aller encore plus loin dans le contrôle des packages d’applications de l’appareil, sans impacter sa sécurité et sa rapidité de démarrage.

Voir cette vidéo pour en savoir plus.

Transformez votre PC en client zéro grâce à ZeeTransformer, et bénéficiez de 10 licences gratuites.