Si vous voulez susciter un débat passionné parmi les spécialistes, vous pouvez demander innocemment : « Selon toi, quel est le meilleur système d’exploitation, Windows ou Linux ?»

Et là, vous serez parti(e) pour une discussion qui peut durer des heures.

Mais en ce qui concerne les OS pour clients légers en particulier, la conclusion s’impose relativement rapidement et les arguments seront probablement plus directs.

Alors, client léger Windows ou client léger Linux…qui gagne ?

Pour rappel, un client léger est un poste de travail minimaliste avec très peu d’éléments de configuration, et optimisé pour établir une connexion à un environnement de serveur distant. Dans cette architecture, le serveur prend en charge toutes les opérations importantes, y compris le lancement d’applications, l’exécution de calculs complexes et le stockage des données utilisateur et applicatives.

Un client léger ne nécessite donc pas beaucoup de puissance matérielle car la plupart des opérations lourdes sont effectuées par le serveur. La principale tâche effectuée par un client léger est de fournir le support des clavier et souris et autres périphériques, et un affichage via des protocoles dédiés tels que ICA / HDX, Blast, PCoIP ou RDP.

Le système d’exploitation est donc le composant principal d’un client léger. Le choix du type de système d’exploitation est essentiel car il peut avoir un impact significatif sur les performances et l’utilisation du client léger.

Les principaux facteurs de différenciation entre un système d’exploitation Linux et un système d’exploitation Windows sont donc les suivants :

 WindowsLinux
Expérience utilisateurWindows a été conçu pour être aussi intuitif que possible. Il est livré avec une interface graphique riche et peut être facilement utilisé par les utilisateurs techniques et non techniques. Microsoft a établi des normes pour son interface graphique Windows.L’interface Linux repose davantage sur les lignes de commandes. Pour un utilisateur moyen, cela peut être une barrière importante. De plus, le processus de troubleshooting sous Linux est plus compliqué que sous Windows.
SécuritéWindows peut être une solution plus discutable en termes de sécurité de par son architecture. Il est plus sujet aux attaques de logiciels malveillants ou de virus car il suffit simplement d’exécuter un fichier .exe. De plus, le très grand nombre d’utilisateurs Windows dans le monde en fait donc une cible délibérée pour les hackers.Linux est plus sûr de par sa conception même, et par la façon dont sont gérées les autorisations des utilisateurs, qui doivent être explicites. En plus de cela, il y a une grande communauté de développeurs Linux qui révisent régulièrement son code et s’assurent qu’il n’y a pas de portes dérobées pour les hackers.
Mises à jourWindows est notoirement célèbre pour le grand nombre de mises à jour requises pour son fonctionnement. Cela augmente considérablement la quantité de travail de l’administrateur système, avec des opérations chronophages et de multiples redémarrages.Les mises à jour sur Linux sont nettement moins fréquentes par rapport à Windows. En outre, le processus d’installation de la mise à jour est beaucoup plus rapide en raison de la taille réduite des packages de mise à jour.
TailleWindows est souvent qualifié d’OS « bloated » (« gonflé »). Ce volume de code permet de prendre en charge la compatibilité avec un grand nombre de composants.
Cela se traduit donc également par une taille de système d’exploitation plus grande, avec beaucoup de code hérité.
L’OS Linux est généralement plus léger, mais peut rendre l’exécution de certains programmes un peu difficile. Il est livré avec des packages minimum, ceux qui sont juste nécessaires pour faire fonctionner le système d’exploitation.
DriversEn raison d’une large base d’utilisateurs et d’une compatibilité descendante, des pilotes pour presque tous les périphériques sont disponibles. Windows est donc un système d’exploitation potentiellement compatible avec quasiment n’importe quel périphérique.Le support matériel peut être plus limité sous Linux. Les pilotes sont plus universels et utilisent une API de pilote commune à différents modèles de périphériques. Il en résulte que certains appareils fonctionnent parfaitement, certains partiellement et d’autres pas du tout. Il faut également plus de temps pour qu’ils soient disponibles par rapport aux pilotes Windows. Cependant, certains fournisseurs de clients légers sont plus aptes à adapter leur système d’exploitation Linux pour prendre en charge divers pilotes.
Comparaison entre les systèmes d'exploitation client léger Windows et Linux

Il est donc évident que chacun OS a ses propres avantages et inconvénients, mais un client léger avec un système d’exploitation basé sur Linux a un avantage indéniable du point de vue de l’administrateur système. Et si en plus les périphériques nécessaires fonctionnent parfaitement avec un système d’exploitation Linux, alors ce sera sans aucun doute la meilleure option pour l’OS de votre client léger.

En conclusion, combiner un OS client léger basé sur Linux et un OS environnement distant Windows est la configuration idéale, car elle donne à la fois plus de contrôle à l’administrateur et une excellente interface graphique à l’utilisateur final.

ZeeTim vous propose la solution parfaite à travers ZeeTerm (client léger) et ZeeTransformer (transformer votre PC en client léger) pour une infrastructure virtuelle performantes, jusqu’aux postes de travail. Contactez ZeeTim pour en savoir plus sur nos solutions et tester nos produits.