Grâce à Internet, la quantité de connaissances qu’une personne peut acquérir n’a plus de limites. Par conséquent, un employé de bureau « moyen » est désormais plus «technophile» qu’auparavant, c’est-à-dire qu’il a créé son propre portefeuille…